P2150075

Je croyais que les carottes rendaient aimable.

Je croyais que le petit doigt de papa lui racontait tout ce que je faisais.

Je croyais que si on avait peur d'être enterré vivant on pouvait faire installer le téléphone dans son cercueil.

Je croyais que l'oncle Lucien était revenu de la guerre avec deux trous de balle.

Je croyais que chaque personne sur terre avait son ange gardien.

Je croyais que je me souviendrais de chaque seconde de ma vie.

Je croyais que l'amour durait toujours.

~Gilles Gay~